Compte-rendu Grand Prix École Navale

Trois superbes journées de régate avec en effet une météo versatile et 6 Corsaire gagnant au moins une manche!

Regret de n’avoir été que 10 Corsaire mais consolation en constatant que nous sommes la troisième flotte en habitable. D’autres séries ayant été beaucoup plus impactées que nous par la baisse des effectifs…

L’année prochaine il nous faudra revenir en force !

Bravo et merci aux dix bateaux qui ont fait le déplacement!

Podium

  1. LEZIG – Jacques LEVY, Cécil KERIEL, Marie BORDES
  2. PESK AOUR – Hervé BOUTIN, Ludovic DAYRES, Dominique RICHARD
  3. AR JOG BIHAN – Yvon JEZEQUEL, Bernard JUBERT, Sébastien CARADEC

Revue de presse 1er semestre 2022

Voiles&Voiliers, n°615 mai 2022

Page 38: dans « Actus Voile légère », une petite photo (avec Tit Poule et Pen Coat) et un petit mot pour parler de la Coupe de Rivière, de la Myth et du National.

Voile magazine, n° 316 avril 2022

Page 14: dans « Actus les potin des pontons », sous le titre « Régate ». Le retour des Corsaire » (et une belle photo de Charlotte), le programme de l’année:

Grand Prix de L’École Navale 2022

Comme rappelé sur le site du GPEN:

Le Grand Prix de l’École Navale rassemble tous les ans près de 200 bateaux et 1 000 marins dans la Presqu’île de Crozon et à Brest pendant trois jours de compétition, lors du week-end de l’Ascension. Le Grand Prix est destiné aux classes monotypes : les bateaux réunis au sein d’une même série sont identiques permettant une parfaite équité sportive.

Il est l’un des plus grands rassemblements européens de ce type. Labellisé depuis 2010 Championnat de France des Monotypes Habitables (CFMH), plusieurs titres de Champions de France sont attribués par la Fédération Française de Voile chaque année à l’occasion du GPEN-CFMH.

Continuer la lecture

Compte-rendu Coupe de Rivière 2022

Belle reprise, après deux ans d’interruption, pour notre Coupe de Rivière!

Sept manches ont été courues sur le week-end. Cinq le samedi par un vent fort et froid (orienté dans l’axe du chenal Nord-Sud), ayant nécessité un usage généralisé du foc et parfois une prise de ris. Deux le dimanche en fin de matinée dans un vent très modéré. Il est à noter que le fait de régater sur le canal faisait penser à un stade nautique. Des groupes de piétons ou de cycliste s’arrêtaient sur les berges pour se mêler aux supporters de quelques équipages et profiter du spectacle. C’est finalement Jacques Levy sur Lezig qui remporte la Coupe de Rivière ainsi que la Fonfon Cup.

Nous profitons de ce compte-rendu pour relayer l’avis partagé par tous les participants: merci pour l’accueil de la SRCO et ses bénévoles, à l’équipe sur l’eau, aux photographes, à tous les concurrents et bien sûr à Éric Barassin de nous avoir organisé une si belle épreuve!

Deux soirées également très réussies et une super ambiance, c’était au total un beau retour attendu de cette épreuve phare de l’As Corsaire.

Podium

  1. LEZIG – Jacques LEVY, Cécil KERIEL, Marie BORDES
  2. APEROTECH – Gilles DYEN, Jean-Claude VACHEZ, Vincent VALLA
  3. MORNING CLOWN – Renaud GUY, Bernard MALICOT

Croisière de premier de l’an…

Reprise d’une tradition partagée, entre mal de terre et mal de mer !!

Depuis combien de temps ai-je fait une croisière avec mon Gitan ?? Cet été, quelques jours après le National… Mouais cela ne compte pas…

Je parle d’une vraie croisière. Une qui ne ressemble pas à un changement de port/parking l’été au milieu du flot des vacanciers, mais une qui permet de se retrouver avec la mer pour soi, une où l’on sent la chance que l’on a de se promener sur cet élément qui nous domine, une avec des rencontres, des histoires à raconter au retour, une qui marque un peu plus l’expérience, une croisière où l’on se sent à la fois petit, fragile et à la fois vivant, maître de sa route…

Bref, une vraie croisière !

Sur le Gitan, je n’ose pas compter à quand remonte cette dernière “vraie croisière”. En ce début d’hiver, je me demande si j’arriverai à reprendre un plaisir aussi complet sur mon Corsaire qu’avant d’avoir goûté aux “gros bateaux”.

C’est que l’on s’habitue vite à la navigation au GPS, à voir les voiliers autour à l’AIS, à anticiper la météo sur WINDY. On s’éloigne vite de l’écoute directe de la nature à suivre les évolutions météo sur ses instruments (anémomètre, girouette et baromètre électronique) qui permettent aux poils de millibar de suivre son logigramme de trajectoires et d’options pré-mâchées par un briefing avec son entraîneur lui-même s’appuyant sur un road book de la navigation, réalisé à grands coups de logiciels de routage comme Maxsea ou Adrena.

On perd un peu la notion de la prise de décision en temps réel et son “bon sens marin”… On perd l’habitude et le plaisir de glaner l’information en regardant la mer, le ciel, les nuages avec ses yeux, en ressentant le vent sur son visage et les poils sur ses mains. On perd un peu l’habitude de tout simplement vivre le moment présent par le lien direct avec les éléments.

Du coup, se retrouver avec sa carte marine, sa règle Cras et son compas magnétique, sans personne autour pour affiner sa concentration et ses réglages, pour torcher de la toile… Qui plus est l’hiver… Vais-je encore aimer?

Pas de suspens, nous ne sommes pas dans un polar. À l’heure où j’écris ces lignes, je vous l’affirme haut et fort OUI OUI OUI et re OUI. Elsa, mon équipière de vie et de navigation vous le dira : “c’est fou comme Nicolas est heureux et de nouveau pleinement vivant quand il est en mer, à croire qu’il développe un petit mal à/de terre”.


Vous voulez avoir accès à la totalité de ce passionnant compte rendu de croisière du Gitan à Hoëdic au premier de l’an? N’hésitez pas! Adhérez à l’AS Corsaire et retrouvez la totalité de l’article dans les bulletins numéro 233.

Bulletin mars 2022

Pour commencer, une très bonne nouvelle ! Nous avons le plaisir de constater une belle augmentation du nombre des membres, avec, au 12 février, 25 membres de plus en comparant avec la même date avant Covid.

Ce n’est pas vraiment un scoop puisque cette augmentation a été évoquée au cours de la dernière réunion du Conseil d’Administration dont le compte rendu a été publié sur le forum (dans le chapitre Les échos du conseil d’administration).

Comme tous les ans, il reste des retardataires qui ont oublié d’envoyer leur renouvellement: si c’est votre cas, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Continuer la lecture